Mots-clefs

, ,

→HERE←

 

C’est au moment le plus inattendu que la tension s’exprime, le son installe dans une forme répétitive des motifs, des textures tout en laissant progressivement émerger le palpable de l’angoisse. Vous sentez votre propre fin au contact de celle des autres.
« Le chat flotte » est une transfiguration de notre décrépitude, les vocabulaires habituels déployés dans ces sessions relèvent toujours de l’animal, l’organique, le mécanique. La force, la pulsion, le rythme n’y sont pas explicites, ils sont en devenir, en progression.
Mes pieds souffrent entre les galets ronds et poussiéreux. Au loin de cette plaine, je distingue les ruines. La chaleurs ondule mon champ de vision.

Une pale de ventilateur souffle sur une vitre brisée, une trace de sang imprègne le bitume, quelques éclats de verre au fond d’un jardin, un pétard explose au fond des égouts. Les enfants deviennent adultes et j’ai récidivé.

L’odeur âcre du chat persiste, je ne suis plus qu’une miette attachée au fond d’un oubli.

Prenez le temps. Givrez vos lèvres…


Personnage schizophrénique, artiste protéiforme, ACH_SO_JA est issu d’expériences et formations artistiques diverses. Ses travaux se veulent poétiques et sensibles, des expériences à fleur de peau, associant des sons du quotidien aux hybridations électroniques.

→→→http://www.laptitemaison.com/ptitemaison/article.php3?id_article=691

Publicités