Mots-clefs

Sur le réseau nous filons de site en site à la recherche de quelque chose. Cette chose est indéterminée et du fait de cette indétermination elle provoque un sentiment d’urgence. Un bel énervement constant se répand sur Internet, une attente qui ne trouve aucun point final, une agitation, un halètement muet et impalpable qui entraîne chacun à passer de texte en texte, d’image en image, de lieu en lieu. Nous changeons de centres d’intérêt une fois que nous épuisons celui qui nous concernait. Nous ne sommes concernés par rien. Nous sommes touchés par tout. Cette palpitation est prise entre l’attention et l’inattention, entre l’instrumental et l’inutilisable, l’anticipation et le flottement. Cette palpitation est technique et elle est toute proche de la vibration de la conscience qui est indéfinie, qui n’est que dans son mouvement et ses différences de potentiels internes et avec l’extérieur.

Par

 

→HERE←

Publicités