LA VIDURE

Karp Lykov et sa fille Agafia rhabillés à neuf

Le site du Smithsonian Institute relate l’histoire incroyable, et peu connue en dehors de la Russie, d’une famille de six personnes qui a vécu coupée du monde pendant 40 ans dans la taïga de Sibérie, avant d’être «découverte» par hasard par une équipe de géologues en 1978.

Leur cabane

«Des étendues infinies de pins désordonnés et de forêts de bouleaux, parsemées d’ours assoupis et de loups affamés, des montagnes abruptes, des rivières qui se déversent en torrents dans les vallées, une centaine de milliers de tourbières…»

Ainsi le site décrit-il le paysage hostile et désertique où se déroule l’histoire, et qui s’étend des régions arctiques russes à la Mongolie au sud, et de l’Oural au Pacifique. Un petit millier de personnes y vivent si on excepte la population des quelques villes du secteur.

En 1978, une équipe à la recherche de…

View original post 404 mots de plus

Publicités