Le Journal de Jane

nabokov2Dessin de papillon par Nabokov (Source)

Ce qui advient dans une œuvre d’art a des effets directs dans la réalité, c’est une des leçons que l’on peut tirer à la lecture des nouvelles de Nabokov. L’écrivain ne développe pas cette idée sur le plan théorique. Il a de sérieuses raisons de se méfier des idées ; dans la première partie de sa vie, il a eu l’occasion d’observer leur immense capacité de nuisance et de destruction. Aux principes généraux mortifères, il oppose le culte des sensations, un sens de l’observation exacerbé et un style de haute volée capable de rendre compte du foisonnement des choses à travers le « divin détail » (expression qu’il employait dans ses cours de littérature). Dans ses premières nouvelles publiées dans les années 20 dans des revues russes, la prose étincelante du jeune écrivain en exil forcé est brandie comme un rayon magique capable de…

View original post 87 mots de plus

Publicités