Mots-clefs

,

ce qu’ils en pensent : 

« L’extérieur attaque de toutes parts et pulvérise le discours ; la perception est toujours fragmentaire, avec rapides changements d’échelle et effets de zoom haute définition. Ce chaos produit un effet de réel en même temps qu’une étrangeté comique. » 
Typhaine Garnier. Sitaudis (14 mai 2013). Lire tout l’article 

« Comme un descendant de Cendrars, peu enclin aux chichis et aux esthétismes racoleurs, Christophe Macquet a choisi la voix brutale pour raconter ses histoires. Vraies, « et raides » avec ça. »
Eric Dussert. Le Matricule des Anges n°144 (juin 2013). Lire l’article 

« C’est déstabilisant, comme tout ce qu’écrit Macquet (on a l’impression de tourner sans fin dans le tambour d’un lave-linge), mais ô combien grisant. (…) On retrouve là l’énergie si propre à son style trépident, ces trémulations caractéristiques de sa poésie incisive et survoltée. » 
Romain Verger. L’anagnoste (26 septembre 2013). Lire l’article  

 

 

HERE

Publicités